Nimporte Quoi
Nimporte Quoi
photo

Un trou noir qui crache et qui oscille : du jamais-vu!

3 mai 2019
Les trous noirs sont des objets étranges dans l’univers. Ils ont été ainsi nommés parce que rien ne peut échapper à leur gravité, pas même la lumière. Pire encore : si vous vous approchez trop près et franchissez sa ligne d’horizon, appelée aussi l’horizon des événements, l’endroit d’où aucune lumière ne peut échapper, vous aussi serez capturé et détruit. Les forces titanesques qui sont présentes à cet endroit sont tellement puissantes qu’elles étirent n’importe quel objet matériel jusqu’à ce qu’il ne soit plus qu’un fil d’atomes. Les physiciens appellent ce processus la « spaghettification ».

Ce qui caractérise ce trou noir, découvert par les astronomes en 1989, alors qu’il a éjecté une explosion massive de jets et de radiation, est le fait qu’il expulse des jets de plasma à haute vitesse en plus d’osciller comme une toupie; un phénomène jamais observé jusque là. Depuis sa découverte, Cygni a continué à être étudié ce qui a permis aux astronomes d’observer la répétition qui s’est produite en 2015 alors que le phénomène a persisté durant deux semaines.

Selon les scientifiques, le comportement inhabituel du trou noir, qu’ils ont prénommé V404 Cygni, pourrait être provoqué par un mauvais alignement avec une étoile située tout près. Comme plusieurs de ses semblables, V404, situé à 8,000 années-lumières de la Terre, aspire du gaz de cette étoile et, même si les trous noirs sont réputés pour cracher de la matière, celui-ci éjecte des jets de nuages de plasma en succession rapide. Mais ce qui a surtout attiré l’attention des scientifiques est le fait qu’il a tourné rapidement en seulement quelques heures; un phénomène étrange.

La recherche le concernant a été menée par l’ICRAR (acronyme pour International Center for Radio Astronomy Research, soit le Centre International de Recherche en Radio Astronomie) dont les résultats viennent d’être publiés dans le journal Nature. Selon les scientifiques, le jet tourbillonnant se serait formé à cause d’un mauvais alignement entre le disque de concrétion créé par la matière de l’étoile et le trou noir. L’intense radiation causée par la partie interne de ce disque l’a fait gonfler lui donnant la forme d’un beigne troué au centre le faisant tourbillonner comme une toupie.

Voici l’illustration de V404 Cygni, telle qu’imaginée par un artiste, avec son étoile à gauche.

image


« C’est l’un des plus extraordinaires système de trou noir que je n’ai jamais vu, a déclaré James Miller-Jones, un professeur de l’Université Curtin d’Australie et auteur principal de l’étude. Comme tous les trous noirs, il se nourrit de l’étoile avoisinante, aspirant du gaz de celle-ci et formant un disque de matière qui encercle le trou noir et qui tourne en spirale vers lui à cause de la gravité. »

Selon les scientifiques, le mauvais alignement entre les deux fait en sorte que la partie interne du disque oscille en éjectant les jets de plasma dans différentes directions selon ses changements d’orientation. Les jets changent tellement fréquemment que tout ce que les scientifiques ont pu percevoir c’est une sorte de brouillard. Selon Alex Tetarenko de l’Université d’Alberta, c’était comme essayer de prendre une photo d’une chute avec une obturation d’une seconde. Afin de mieux cerner le phénomène, ils ont donc capturé 103 images individuelles qu’ils ont ensuite assemblées afin de créer un film.

« Chaque fois qu’on obtient un mauvais alignement entre le tourbillon d’un trou noir et les matériaux qui tombent à l’intérieur de celui-ci, on peut s’attendre à voir ce phénomène quand un trou noir se nourrit très rapidement, a expliqué Gemma Anderson, un professeur à l’Université Curtin et co-auteur de l’étude. Ceci pourrait inclure un grand nombre d’événements explosifs dans l’univers comme des trous noirs super massifs qui se nourrissent très rapidement ou des événements de perturbation titanesques lorsque un trou noir écrase une étoile. »

L’univers n’a pas fini de nous étonner!

Pour découvrir d’autres photos ainsi que la vidéo réalisée, Cliquez ici