photo

UNE CUVÉE « FAIBLE » POUR L'ÉDITION 2021 DU TEMPLE DE LA RENOMMÉE

Avec l'intronisation de grands noms comme Jarome Iginla et Marian Hossa cette année, les yeux sont déjà rivés sur les joueurs qui pourraient être considérés dès leur première année d'éligibilité en 2021. À la lueur des noms qui sont déjà soulevés, on peut affirmer sans se tromper qu'il s'agit d'une cuvée ordinaire, voire même faible.



C'est du moins le titre d'un article sur le sujet dans les différentes publications de Québecor Média dimanche. Réalisé par l'Agence QMI, le texte évoque certains noms qui pourraient faire leur entrée au Temple de la renommée dès l'an prochain.


Parmi les noms qui sont avancés par la rédaction de l'Agence QMI, les deux frères Henrik et Daniel Sedin font partie des choix. Reconnus pour leur contribution offensive dans l'uniforme des Canucks de Vancouver, les frères Sedin ont aidé la formation britanno-colombienne à atteindre la finale de la Coupe Stanley en 2011. L'équipe s'est toutefois inclinée lors du match ultime face aux Bruins de Boston.

Auteur de 1041 et 1070 points, Daniel et Henrik Sedin ont disputé plus de 1 300 parties respectivement dans l'uniforme des Canucks. Avec la formation suédoise, le duo Sedin a mis la main sur la médaille d'or lors des Jeux olympiques de Turin en 2006.

De son côté, Henrik Sedin a connu ses meilleurs moments lors de la campagne 2009-2010, année où il a mis la main sur les honneurs individuels des trophées Art Ross et Hart Memorial, remis au meilleur pointeur de la LNH et joueur le plus utile de la saison.

L'année suivante, ce fut le tour de Daniel Sedin de mettre la main sur le titre de meilleur pointeur du circuit Bettman.

En plus des frères Sedin, il y a un autre membre de la délégation suédoise des Jeux olympiques de Turin qui pourrait être sur la liste des nouveaux intronisés en 2021. Il s'agit du Suédois Henrik Zetterberg.

Capitaine de la formation des Red Wings de Détroit durant plusieurs années, il a été l'âme de cette équipe à la suite du départ de son prédécesseur, Nicklas Lidstrom. En plus d'amasser 960 points lors de son passage de 15 saisons dans l'uniforme des Wings, il a aidé sa formation à mettre la main sur la Coupe Stanley en 2008 battant au passage les Penguins de Pittsburgh.

Grâce à une contribution offensive constante, il s'est même mérité le Conn Smythe, trophée remis au joueur le plus utile des séries éliminatoires dans la LNH. Fait surprenant, ce dernier a été sélectionné au 210e rang lors de l'encan amateur de 1999.

Attaquant talentueux, mais probablement celui qui a eu le moins d'impact parmi les noms dans ce texte, le Canadien Patrick Sharp pourrait être dans la liste pour 2021. Auteur de 620 points seulement, sa production offensive en séries éliminatoires pourrait grandement l'aider à se faire une place dans les immortels.

Il a soulevé la Coupe Stanley à trois reprises alors qu'il évoluait avec les Blackhawks de Chicago. À chacune de ses trois conquêtes, il a servi de complément important sur le plan offensif aux côtés de Jonathan Toews et un certain Patrick Kane.

En plus des trois bagues de la Coupe Stanley, il a ajouté une médaille d'or olympique lors des Jeux olympiques de Sotchi en 2014.
MOJUMBO
29 JUIN 2020  (8H03)