photo

L'AFFLUX DE TOURISTES INQUIÈTE LA MRC DE MATAWINIE

Le relancement de l’économie et le début des festivités sont accueillis par la plupart des municipalités avec grand plaisir. Les visiteurs estivaux commencent à faire revivre ce secteur économique durement touché par la COVID-19.

Toutefois, certaines régions s’inquiètent de ces déplacements et de l’achalandage. Le 21 juin dernier, 8 000 citoyens ont demandé, par le biais d’une pétition, aux autorités de la MRC de Matawinie dans Lanaudière de privilégier les résidents plutôt que les visiteurs dans les activités touristiques.



Rappelons qu’au courant des dernières semaines, cette région a été touchée par un débordement de visiteurs, notamment aux chutes de Rawdon. Les parcs de la région dépassaient la limite de personnes permises, mais les visiteurs continuaient d’arriver.

Les résidents ont peur d’une prise en otage de la ville par les visiteurs et, par le fait même, des risques possibles de propagation de la COVID-19.

La situation est sous contrôle

Le maire de la Ville de Rawdon, Brunon Guilbeault, ne se souvient pas d’avoir vécu une situation de la sorte dans sa région. La foule était deux fois plus grande qu’à l’habitude.

Les chutes Dorwin, le parc des Cascades et une plage municipale ont d’ailleurs été fermés pour les non-résidents, et ce, jusqu’au 30 juin, pour laisser le temps à la municipalité de contrôler et organiser cet achalandage.

Malgré la baisse du nombre de cas de COVID-19 dans la province du Québec, les mesures de distanciation sociale restent de mise pour prévenir une seconde vague, a déclaré le directeur de la Santé publique, Horacio Arruda.

Dans ce sens, M. Guilbeault se sent confiant que la ville ne sera pas prise en otage par les touristes. Ce dernier ne veut plus aucun débordement.

Crédit:Le Soleil
MOJUMBO
30 JUIN 2020  (12H03)